Quelques idées de plans de travail pour une salle de bain

Le plan de travail est l’un des éléments essentiels de la salle de bain. C’est pourquoi, il est important de bien faire son choix pour trouver le plan de travail idéal pour sa salle d’eau.

Quels sont les critères de choix ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque matériau ? Les réponses à ces questions peuvent être obtenues à travers ce texte.

Qu’est-ce qu’un plan de travail pour salle de bain ?

Le plan de travail d’une salle de bain est l’élément qui contiendra la vasque et la robinetterie. Il est également possible de déposer sur sa surface d’autres objets et accessoires, tels que les brosses à dents, le maquillage et les parfums ou des objets décoratifs. L’épaisseur du plan de travail est variable, en général, elle va de 2 à 3 cm.

Le choix du plan de travail pour une salle de bain

Choisir son plan de travail pour salle de bain peut s’avérer difficile, en raison du large choix disponible sur le marché. Par conséquent, il est important de s’appuyer sur des critères pour pouvoir faire une sélection et trouver le plan de travail convenable aux goûts de chacun. Les critères de choix les plus pertinents sont :

Le matériau

Avant toute chose, le matériau du plan de travail de la salle de bain doit être résistant aux chocs et facile à entretenir. Contrairement au plan de travail pour cuisine, celui-ci est très exposé à l’eau et à l’humidité. Le matériau doit donc être étanche et bien entretenu.

Les matériaux, ainsi que leurs avantages et inconvénients, pouvant être utilisé comme plan de travail sont :

  • Les matériaux naturels ;
  • Le verre ;
  • Le béton ciré ;
  • Le marbre ;
  • La résine ;
  • La céramique ;
  • Le stratifié.

En effet, pour les matériaux naturels, il peut s’agir de bois, de pierre ou de granit. Ces matériaux donnent une ambiance chaleureuse à la salle de bain. Toutefois, leur surface est, dans la plupart des cas, poreuse, ils nécessitent donc un entretien particulier consistant à reboucher les pores au moins 1 fois par an. Le plan de travail salle de bain en verre est très contemporain, néanmoins, il est très sensible aux rayures et aux différentes marques. Il doit être nettoyé quotidiennement avec un chiffon et des produits spéciaux.

Actuellement, le béton ciré est très tendance, il donne un aspect moderne et atypique à la salle de bain. Son inconvénient est qu’il faut qu’il soit verni régulièrement pour le préserver et renforcer sa résistance. D’autre part, le marbre est un matériau très luxueux. Avec sa surface lisse, il est plutôt résistant aux chocs et aux rayures. Cependant, il faut être à cheval concernant son entretien et éviter d’utiliser les abrasifs. Quant à la résine, celle-ci est disponible sous différentes couleurs et plusieurs modèles, c’est un matériau synthétique très utilisé comme plan de travail pour salle de bain, en raison de sa forte résistance aux chocs et sa facilité d’entretien.

Aussi, il y a la céramique qui est très utilisée en salle de bain. C’est un matériau durable, résistant et hygiénique, parfait pour une utilisation comme plan de travail. Son inconvénient est qu’elle nécessite un entretien régulier.

Enfin, le stratifié, son avantage majeur est qu’il est hydrofuge et dépourvu de pores, raisons pour lesquelles il est très recommandé pour les salles de bain humides. Son entretien est facile et ne nécessite pas l’utilisation de produits de nettoyage particuliers.

Le budget

Avant de penser à installer un plan de travail pour salle de bain, il est important de prévoir un budget qui dépend de la nature du matériau. Lorsqu’il s’agit de prix, le béton ciré et le marbre sont retrouvés en tête de liste des matériaux les plus onéreux. Viennent ensuite les matériaux naturels (mis à part le bois) et le verre. Le coût du bois est plus au moins abordable, mais il dépend de l’épaisseur du plan de travail. La céramique et le stratifié ne coûtent pas cher.

Les critères de choix

Pour conclure, les critères de choix à prendre en compte pour l’achat d’un plan de travail pour salle de bain sont :

  • La nature du matériau (durabilité, résistance et qualité) ;
  • Le budget ;
  • Les dimensions du plan de travail ;
  • Les préférences de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.