Quel type de carrelage pour salle de bain ?

Vous songez à rénover votre salle de bain pour lui redonner un second souffle, mais vous ne savez pas quel carrelage choisir ? Pas de panique ! Nous allons tout vous expliquer afin que vous puissiez choisir le carrelage adéquat à votre salle de bain.

Comment choisir le carrelage de votre salle de bain ?

Le choix du carrelage dépend de plusieurs critères, à savoir :

  • Son emplacement : au sol ou au mur ;
  • Dans toute la pièce, ou sur une partie seulement ;
  • Le genre et les couleurs ;
  • La typologie de votre intérieur.

Il y a aussi d’autres points à prendre en considération, comme la taille de la pièce.

Par exemple, quel carrelage choisir pour une petite salle de bain ? Si vous avez une petite salle de bain, on vous conseille un carrelage blanc pour avoir un effet visuel agrandi, éloignez-vous des couleurs sombres. Aussi, choisissez un modèle peu épais pour ne pas donner l’impression que la pièce est plus petite. Pour agrandir une petite salle de bain, vous pouvez aussi faire la pose de carrelage de salle de bain sur seulement un ou deux murs, pour que la pièce paraisse plus grande.

Dans tous les cas, petite salle de bain ou non, il est préférable de marier le modèle du carrelage de la salle de bain à la robinetterie pour un rendu visuel élégant. Enfin, il est important de voir et de sentir la texture du carrelage dans ses mains, en comparant les différents modèles, afin d’avoir une idée sur le rendu final, il est donc conseillé de se déplacer dans les magasins et d’éviter de le choisir en ligne.

À lire aussi :  4 signes que vous avez une fuite d’eau

Quels sont les différents types de carrelages pour votre salle de bain ?

Avant de sélectionner le modèle, vous devez choisir le type de carrelage pour votre salle de bain. Pour cela, vous avez plusieurs possibilités sur le marché :

Carreaux en faïence ou en grès cérame

La faïence est uniquement destinée à la pose sur les murs. Vous avez un très large choix, aussi bien en termes de motifs que de couleurs. Afin que la lumière au sein de la salle de bain soit optimale, il est recommandé de choisir une faïence de couleur claire. Pour agrandir visuellement la pièce, optez pour les carreaux grands formats. Le prix des carreaux de faïence varie entre 15 et 50 euros par mètre carré. Vous pouvez ensuite peindre les carreaux si vous souhaitez personnaliser votre salle de bain et lui donner une touche unique.

Il y a aussi les carreaux en grès cérame qui sont résistants et imitent toutes les matières de construction naturelles telles que la pierre, le bois et bien d’autres. Ils sont disponibles avec une grande variété de motifs. Il faut tout de même savoir qu’à la base, ils ont été conçus pour la pose au sol, mais sont aujourd’hui largement employés pour revêtir les murs. Pour la pose de carreaux en grès cérame dans la salle de bain, il faudra prévoir un budget de 20 à 60 euros par mètre carré.

Le carreau de ciment et la pierre naturelle

Parfait pour un style rétro, le carreau de ciment est disponible dans les différents formats, avec une variété de couleurs et de motifs. Notez que du à sa porosité, il est indispensable de le traiter, afin de l’hydrofuger et le rendre résistant à l’eau. Le coût du carreau de ciment est d’environ 80 €; par mètre carré.

À lire aussi :  Comment faire une salle de bain dans un espace restreint ?

La pierre naturelle rajoute un charme spécial et crée, dans la salle de bain, une ambiance à la fois zen et sophistiquée, de part son effet de consistance et ses différences de couleurs. Élément de valeur indéniable, elle a une longévité incomparablement longue, si toutefois, elle est entretenue comme il se doit et traitée pour qu’elle soit l’hydrofuge. Si vous voulez l’utiliser en salle de bain, il faut garder en tête que la pierre naturelle est onéreuse et son coût commence à 80 euros par mètre carré.

La sécurité : un point très important à considérer

En achetant le type et le modèle de carrelage sur le sol de votre salle de bain, il est fortement recommandé de choisir un modèle antidérapant. Pour vous guider dans votre choix, une réglementation a été mise en place, ainsi, les carrelages antidérapants sont subdivisés en 2 catégories. Pour la marche chaussée, les carrelages sont évalués avec un indice « R » allant, de R9 à R13, avec l’indice le plus grand correspondant aux carrelages les moins glissants. Concernant la marche pieds nus, l’efficacité du carrelage est déterminée par une lettre A, B, ou C, avec la lettre C étant à la notation optimale.

En grosso modo, il est recommandé de prendre en considération le classement avec les lettres lors de votre achat, car il est le plus intéressant pour la salle de bain. Ainsi, on vous conseille de choisir un modèle de carrelage de sol classé au moins en catégorie « B ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.