Arroser son jardin avec les Ollas : mode d’emploi

Avec les ollas, vous pouvez faciliter la tâche d’arrosage de votre jardin. Ces pots en terre cuite peuvent alimenter les plantes de jardin en eau de manière régulière pendant plusieurs jours d’affilée. L’arrosage des plantes avec des ollas est une méthode utilisée depuis des milliers d’années pour faciliter le jardinage et économiser l’eau.

Les ollas sont des jarres en terre cuite, en forme de courge utilisés pour l’irrigation des jardins. Mais comment fonctionnent les ollas ? Les pots en terre cuite auto-arrosants, souvent sphériques avec un col court et allongé, sont enterrés jusqu’au cou dans le sol et peuvent ensuite être remplis d’eau. Grâce aux parois poreuses en argile l’eau est libérée progressivement, lentement et en continu dans le sol. L’irrigation par olla fonctionne donc grâce à la tension de l’humidité du sol, également appelée tension de succion. Cette tension augmente à mesure que le sol s’assèche (c’est-à-dire que le sol sec a une plus grande capacité d’absorption de l’eau). Lorsque la tension de succion du sol est supérieure à celle du pot en terre cuite, celui-ci aspire l’eau de l’olla. À l’opposé, lorsque le sol est humide comme après la pluie, la tension de succion n’est plus supérieure à l’extérieur du pot en argile, et l’eau n’est plus extraite de l’olla. En fait, ces pots d’irrigation constituent un système d’auto-arrosage, tant que le pot de l’olla contient de l’eau.

Vous pouvez aussi utiliser des cônes d’arrosage en argile, qui sont principalement utilisés pour arroser les plantes d’intérieur, fonctionnent sur le même principe que les ollas. Toutefois, contrairement aux ollas, le réservoir d’eau n’est pas situé sous le sol mais dans une bouteille d’eau renversée placée sur le dessus des cônes en argile.

Avantage de l’utilisations des Ollas pour arroser :

  • Moins de travail : vous devez simplement remettre de l’eau, et la terre l’absorbera lorsqu’elle en a besoin. Vous pouvez partir plusieurs semaines l’esprit tranquille !
  • Moins de pertes d’eau : on considère que l’arrosage par Ollas consomme 70% d’eau en moins que l’arrosage par le dessus. La raison principale ? L’évaporation !
  • Moins de désherbage : vous n’arrosez pas les plantes de superficie, vous arrosez les racines des plantes déjà établies. Tout est dit.
  • Moins de maladies et de parasites : vous pouvez gardez un sol sec en surface pour éviter les champignons et les moisissures, et conserver un sous terre humide. Les limaces ont aussi plus de réticences à évoluer sur un sol sec
  • Développement des racines en profondeur. Les plantes sont incitées à aller vers les ollas, selon la profondeur de celles-ci, les racines iront davantage en profondeur que en hauteur comme avec l’arrosage traditionnel
  • Possibilité d’arroser précisément les espaces en pente (l’eau ne ruisselle pas)

Bref, les ollas, ca fonctionne et cela n’a que des avantages !

Où acheter des Ollas ?

Questions fréquentes concernant les Ollas

Qui a inventé les Ollas ?

C’est une méthode d’arrosage low tech millénaire. Depuis des milliers d’années, les gens connaissent les nombreux avantages de l’irrigation par ollas. L’irrigation avec des ollas est même mentionnée dans le « Livre de Fan Shengzhi », le plus ancien guide agricole de Chine. L’irrigation avec de l’argile était également connue dans les anciennes cultures sud-américaines.

Comment se prononce Olla ?

Le mot olla vient de l’espagnol et se prononce donc « O-Ya ».

Comment installer une Olla dans le sol ?

La première étape consiste à creuser un trou dans le sol à l’endroit où l’olla sera placée. Il est préférable de le faire au début de l’année, lorsque les plantes du jardin sont encore petites, afin de ne pas détruire les racines en creusant. Placez l’olla dans le trou et remplissez de terre la zone qui l’entoure jusqu’au cou. Remplissez ensuite l’olla d’eau et mettez un couvercle sur l’ouverture pour empêcher la saleté et les petits animaux d’entrer.

A quelle fréquence remplir ses ollas ?

À quelle fréquence devez-vous remplir l’olla ? En règle générale, il faut remplir l’olla une à deux fois par semaine. La fréquence dépend beaucoup du sol du jardin, de la quantité de pluie, des besoins en eau des plantes et de la porosité du sol. Les sols sablonneux stockent moins d’eau que les sols argileux et limoneux. Le sol sablonneux présente également une tension de succion moindre en raison de sa texture grossière et de ses macropores plus grands. Un sol argileux, en revanche, draine plus efficacement l’olla en raison de son pouvoir de succion élevé. Les plantes assoiffées, le vent, un rayonnement solaire élevé et les sols secs vident également l’olla plus rapidement.

Combien d’Ollas pour quelle surperficie ?

Quelle superficie peut-on irriguer avec une olla ? La réponse dépend beaucoup de la taille de l’olla et du type de sol. À titre indicatif, les plantes situées dans un rayon de 50 à 100 cm bénéficient de l’irrigation avec des ollas. Dans les sols sablonneux, le rayon est plus petit, car l’eau s’infiltre plus vite qu’elle ne peut se répandre latéralement. Par conséquent, dans les sols sablonneux, un espacement plus étroit entre les ollas et les plantes (et/ou plus d’ollas) est nécessaire. Dans les substrats limoneux et argileux, le rayon bénéfique est plus grand. En général, les plantes sont placées en cercle autour de l’olla. Les plantes rampantes, comme les courges et courgettes sont particulièrement adaptées, car elles poussent toutes seules autour de l’olla.

À lire aussi :  Demander un verre d'eau dans un café : gratuit ? Service obligatoire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *