Investir dans l’eau via les fonds de gestion indiciels

L’eau est une ressource précieuse pour l’homme. Cette molécule est à la base de la vie sur Terre. Bien qu’elle soit en abondance sur notre planète (les océans occupent la majeure partie de la surface du globe), l’eau doit être extraite et très souvent être traitée avant d’être utilisable par l’homme. Avec près de 7 milliards d’habitants sur Terre, la demande en eau est de plus en plus forte. L’eau va devenir un enjeu de plus en plus important à l’avenir.

L’eau, une ressource stratégique sous contrainte

L’eau est une ressource menacée par plusieurs facteurs. Tout d’abord, il y a la pollution, essentiellement d’origine humaine. Ce risque porte à la fois sur les eaux de surface (cours d’eau, rivière, lac) et sur les eaux souterraines (nappes phréatiques).

Les industries installées à proximité des cours d’eau ont eu un impact négatif sur la qualité de l’eau. Par exemple, le Rhône reste aujourd’hui encore un fleuve très pollué en raison des activités de l’industrie chimique installée le long du cours d’eau.

De nouvelles formes de prospection pétrolière (pétrole de schiste) entraînent parfois une pollution des nappes phréatiques. Ainsi, certaines régions telles que la Pennsylvanie (USA) en ont particulièrement souffert ces dernières années, l’eau courante étant devenue impropre à la consommation dans certaines localités.

Par ailleurs, le changement climatique est une autre menace pour l’approvisionnement en eau. En effet, les vagues de chaleur et de sécheresse font peser un risque sur le niveau des nappes souterraines.

Ce qui pourrait entraîner des problèmes d’approvisionnement pour les agriculteurs et ainsi menacer tout un pan de l’économie. Il est donc essentiel de planifier la production et la consommation d’eau.

En pratique, une grande partie de l’eau sur Terre se trouve dans les océans.

L’eau des océans doit être préalablement dessalée avant d’être utilisée par l’homme (consommation, irrigation des cultures, etc). Cette méthode est particulièrement intéressante pour alimenter les régions arides du globe.

On estime qu’entre 1,5 et 2 milliards d’humains n’ont pas accès à une quantité suffisante d’eau douce. Plusieurs entreprises sont spécialisées dans la mise en place d’usines de dessalement. Malheureusement, ce processus entraîne la production de près de 150 millions de tonnes de saumure par jour.

Et le relargage de la saumure à quelques kilomètres du littoral a des effets néfastes sur les écosystèmes. Par conséquent, les ingénieurs devront donc trouver de nouveaux procédés plus écologiques dans les prochaines années.

Investir dans l’eau

Face à tous ces défis, on comprend que l’eau et son traitement sont des enjeux majeurs. Et financièrement, les investisseurs avisés y verront une opportunité d’investissement. Il existe justement des fonds d’investissement spécialisés sur cette thématique.

On peut par exemple citer le fonds Lyxor PEA Eau (World Water). Il s’agit d’un fonds de gestion indiciel (ETF). Ce type de fonds est très en vogue en raison des faibles frais de gestion et de leurs bonnes performances. Dans le cas présent, les frais de gestion sont de seulement 0,60 % par an.

En pratique, ce fonds est composé d’un panier d’actions de sociétés opérant dans le domaine de l’eau au sens large. On peut par exemple citer les sociétés American Water Works Co (compagnie américaine assurant un service de livraison d’eau potable aux communes), Geberit (entreprise suisse de vente des équipements aux particuliers), Veolia Environnement (ex-Compagnie générale des eaux), etc.

De par sa nature, ce fonds fait la part belle au secteur industriel (63 % de l’allocation) et aux services aux collectivités (33 % de l’allocation). Lancé en 2014, la valeur du fonds Lyxor PEA Eau (World Water) s’est appréciée de 63 % en 5 ans, une performance très honorable.

Bonne nouvelle, ce fonds est éligible au PEA. Pour rappel, le PEA (plan d’épargne en actions) est un compte permettant d’investir en bourse en bénéficiant d’avantages fiscaux très intéressants. En fonction de votre situation patrimoniale, vous pourrez également faire un comparatif avec l’assurance-vie pour voir quelle enveloppe convient le mieux pour loger vos parts dans ce fonds d’investissement.

À long terme, la demande en eau devrait continuer de croître. Cela en raison de la croissance démographique et de la hausse du niveau de vie entraînant des besoins plus importants par personne. Investir dans l’eau apparaît donc comme une stratégie pertinente pour diversifier ses placements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.