La fontaine à eau est-elle obligatoire en entreprise ? (non, mais…)

On s’imagine souvent que la loi prévoit l’installation obligatoire de fontaines à eau en entreprise.

Mais les fontaines à eau sont-elles obligatoires en entreprise ? Non !

Il faut fouiller dans plusieurs articles du Code du Travail pour connaître les obligations des entreprises. Le Code du Travail a été remanié le 1er mai 2008 et beaucoup de personnes se fondent sur des articles qui ont été abrogés. Faisons le tri !

Fontaines à eau : que dit la loi ?

Voici les articles en vigueur au moment de la rédaction de cet article.

L’employeur met à la disposition des travailleurs de l’eau potable et fraîche pour la boisson.

Article R4225-2 du code du travail, entré en vigueur le 1er mai 2008

L’employeur est donc libre d’organiser cette mise disposition d’eau potable et fraîche comme il le souhaite. (Rép. Min. Question N° : 112868, publiée le 6 septembre 2011 au JO), même si une circulaire ministérielle (13 mars 1962) précise la température de l’eau fraîche : entre 9 et 12 degrés.

Le cas particulier : si le poste de travail l’exige

Cet article est complété par deux autres articles, qui concerne les salariés dont le poste de travail entraîne une déshydratation :

Lorsque des conditions particulières de travail conduisent les travailleurs à se désaltérer fréquemment, l’employeur met gratuitement à leur disposition au moins une boisson non alcoolisée.


La liste des postes de travail concernés est établie par l’employeur, après avis du médecin du travail et du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou, à défaut, des délégués du personnel.


Les boissons et les aromatisants mis à disposition sont choisis en tenant compte des souhaits exprimés par les travailleurs et après avis du médecin du travail.

Article R 4225-3 du code du travail


L’employeur détermine l’emplacement des postes de distribution des boissons, à proximité des postes de travail et dans un endroit remplissant toutes les conditions d’hygiène.


L’employeur veille à l’entretien et au bon fonctionnement des appareils de distribution, à la bonne conservation des boissons et à éviter toute contamination.

Article R 4225-4 du code du travail

Si l’on s’en tient strictement aux textes, des salariés travaillant dans un bureau (donc a priori non soumis à déshydratation particulière) pourraient avoir à se contenter d’un simple robinet d’eau aux toilettes.

Tant que la température est « fraîche » et que l’eau est potable, l’employeur respecterait son obligation de fourniture d’eau !

Trois raisons de ne pas négliger cette obligation

On le constate malheureusement souvent, beaucoup d’entreprises répondent à leurs obligations a minima.

Voici trois raisons de prendre au sérieux les points d’eau en entreprise.

La performance des salariés

Fournir de l’eau aux salariés n’est pas une question de confort, c’est un besoin de base. Nous devons boire de l’eau ou nous hydrater tout au long de la journée, et c’est particulièrement important dans les atmosphères climatisées qui déshydratent sans que l’on s’en rende compte.

Sans cela, migraines, pertes de concentration, baisse de moral, n’hésiteront pas s’immiscer dans la vie de l’entreprise et à polluer le travail.

L’image de l’entreprise

Les salariés auront une bien mauvaise image de l’entreprise si elle se montre radine sur un tel besoin vital ! Soyez certains que les salariés rechigneront à dire du bien de l’entreprise s’ils sont forcés d’amener leurs propres bouteilles d’eau au travail. Cela se ressentira sur l’ambiance, leur fidélité et l’image lorsqu’ils en parleront à leurs proches.

Mais les salariés ne sont pas les seuls à utiliser les points d’eau : pensez aux fournisseurs, clients, prestataires, visiteurs, candidats… Fournir de l’eau est un service de base qui se remarque lorsqu’il n’est pas correctement assuré !

Le respect de l’environnement

La fontaine à eau évite l’achat de bouteilles d’eau plastique par les salariés : elle est donc économique et écologique. Les bonbonnes d’eau sont réutilisées et recyclées en fin de vie dans un circuit spécifique.

Quel type de fontaine à eau en entreprise ?

A partir de cet article du code du travail, les entreprises répondent à leurs obligations de différentes manières :

Le pack de bouteilles d’eau au réfrigérateur

Un très mauvais point environnemental, mais techniquement en règle avec le droit du travail. Reste à savoir qui a la charge d’approvisionner en bouteilles et de les recycler !

Un distributeur de boissons fraîches

Une machine de type distributeur de canettes/snacks…). C’est aussi légal, à condition qu’au moins une boisson soit gratuite

Une fontaine à eau courante

Appelée aussi fontaine à eau filtrante ou fontaine réseau, elle se raccorde au réseau d’eau potable et filtre et rafraîchit l’eau grâce à une cartouche anti-odeur, anti-tartre et anti-impuretés. C’est une solution simple et économique

Une fontaine à bonbonne

C’est la solution des grandes entreprises. Louée ou achetée, en général gérée par un contrat d’entretien et de livraison/récupération des bonbonnes, c’est la solution la plus simple. Le stockage des bonbonnes peut être un problème dans les petits espaces.

Une fontaine atmosphérique

Aussi nommées fontaines à eau à détente directe, ce sont des fontaines qui n’ont pas de réservoir. Une fontaine à eau atmosphérique produit de l’eau pure en récoltant l’humidité présente dans l’air et en la filtrant. On parle aussi de générateur d’eau atmosphérique, c’est un produit peu connu.

Photo d’entête : carl dwyer sur Freeimages

Une pensée sur “La fontaine à eau est-elle obligatoire en entreprise ? (non, mais…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.