Piscine au sel : défintion et fonctionnement

La piscine au sel a un fonctionnement différent des piscines classiques, dites « au chlore ». En réalité, le résultat est le même, mais le mode d’obtention du chlore est différent.

Fonctionnement de la piscine au sel

La piscine au sel utilise un apparail nommé électrolyseur. Il se place après le filtre dans le local technique. L’électrolyseur est composé d’un jeu de plaques plaques, il est alimenté électriquement.

Au passage de l’eau salée, le jeu de plaques va provoquer une électrolyse, c’est à dire qu’il va décomposer le sel (NaCl) en hypochlorite de sodium (NaOCl), une forme de chlore utilisé pour la purification de l’eau. Il est utile pour la purification de surface, le blanchiment, l’élimination d’odeurs et la désinfection de l’eau : c’est le composé actif de l’eau de Javel !

Dans un deuxième temps, les UV qui atteignent la surface du bassin de piscine vont frapper l’eau, et décomposer le NaOCl en NaCl, ce qui entraînera un cycle infini et ne demandera pas d’ajouter sans cesse du sel dans la piscine.

Pour ces raisons, la piscine au sel est une solution écologique car elle ne demande pas de produits chimiques. C’est aussi économique à long terme, à condition de bien respecter les conseils d’entretien pour éviter la corrosion.

Piscine au sel : quelle teneur en sel ?

Pour que le mécanisme fonctionne convenablement, la teneur en sel doit être compris entre 3 à 7 grammes par litre d’eau

Vous devez donc connaître le volume d’eau de votre piscine au sel pour calculer le poids de sel à ajouter au bassin.

À lire aussi :  Contrôle et analyse de l'eau de piscine : les indicateurs à regarder et comment les ajuster

Piscine au sel : le choix de l’hydrolyseur

Piscine au sel : quel type de sel ?

Il faut impérativement utiliser un sel spécial piscine. Il doit être raffiné avec une haute pureté chimique (>99%), être au normes européennes, et être découpé sous forme de pastilles pour un dosage idéal. Il faut faire attention à ne pas utiliser des sels non adaptés. En effet, outre les traces indélébiles sur le bassin, cela causera des risques

  • un sel standard type sel de table ne convient pas, et usera précocement les électrodes de l’installation
  • un sel trop riche en minéraux (calcium ou magnésium) érodera et diminuera la surface des électrodes
  • un sel trop chargé en métaux lourds demandera davantage d’énergie pour l’électrolyse et usera précocément l’électrolyseur
  • du sel de mer va provoquer la production d’acide bromhydrique dans l’électrolyseur : un composé très toxique ! Pour cette raison, il ne faut pas non plus remplir l’eau de piscine au sel avec de l’eau de mer !

Quel hivernage pour une piscine au sel ?

Nous avons détaillé ce sujet dans notre article dédié au sujet d’hivernage des piscines, n’hésitez pas à vous y reporter !


Encore des questions ? Pour avoir un conseil de professionnel expert en entretien de piscines :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.