Quelle taxe est imposée sur une piscine hors-sol ?

Aménager une piscine dans son jardin est une très bonne idée pour pouvoir profiter des chaudes journées d’été qui arrivent, et cela, sans même quitter le confort de son domicile. Cependant, en plus de sa mise en place et de la demande d’autorisations, il faudra aussi payer certaines taxes et des impôts. Mais dans le cas d’une piscine hors-sol, quel genre de taxe est-il nécessaire de payer ?

Quelle taxe ou impôt pour les piscines hors-sol ?

Mettre en place une piscine dans le jardin de sa maison ne se fait pas sur un coup de tête et n’est pas sans conséquences. En effet, construire une piscine va changer la nature de votre terrain et donc influencer le prix de vos impôts qui sont :

  • La taxe d’habitation ;

  • La taxe foncière ;

  • La taxe d’aménagement.

D’abord, on a la taxe d’habitation qui est imposée sur les piscines, même si ces dernières ne sont pas des espaces habitables. La taxe est mise en place, car la piscine fait partie de votre maison et est considérée telle une indépendance, qui, par définition, est une habitation.

Ensuite, la taxe foncière est là, car le fait de construire une piscine dans votre jardin va faire en sorte d’augmenter la valeur locative de votre maison. Cette donnée est utilisée pour le calcul de ce genre de taxe, qui explique la relation entre les deux. Il est cependant possible d’en être exonéré dans le cas où vous faites la déclaration de votre construction de piscine dans les 90 jours après la fin des travaux, car elle sera considérée comme « nouvelle construction ».

À lire aussi :  Pourquoi investir dans du gazon synthétique pour le tour de sa piscine?

Enfin, la taxe d’aménagement est imposée dans le cas des piscines qui font plus de 10 m2 de superficie. C’est aussi une taxe que vous n’allez payer d’une seule fois, et cela, une fois que la mairie vous donne l’autorisation de construire.

Cependant, dans le cas d’une piscine hors-sol, vous n’aurez pas à payer de taxe supplémentaire. En effet, les piscines hors-sol sont des piscines facilement démontables et ne sont pas vues comme des pièces maçonnées, comme le serait une piscine creusée. Les piscines hors-sol ne changent pas la superficie de votre jardin ou même la valeur de votre maison à la location ou la vente, et c’est pour cela qu’elles ne sont pas sujettes à des impôts ou à des taxes.

Quels taxes et impôts pour les structures annexes de piscine hors-sol ?

Si votre piscine hors-sol n’est soumise à aucune sorte de taxe ou d’imposition, ce n’est pas forcément le cas des structures supplémentaires pour votre piscine, comme les abris de piscines, par exemple. Cet équipement secondaire doit suivre des règles d’urbanisme, mises en point par votre commune, qui peuvent toucher l’aspect de taxation. En effet, si votre structure annexe de piscine hors-sol dépasse la surface des 10 m2, elle sera soumise aux impôts des piscines.

Pour tout renseignement, rapprochez-vous de votre service fiscal afin de savoir si votre abri pour piscine hors-sol doit être taxé ou pas.

Grâce à cet article, vous en savez davantage au sujet des piscines hors-sol et des taxes qui y sont relatives.


Encore des questions ? Pour avoir un conseil de professionnel expert en entretien de piscines :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *