La purification de l’eau par UV : tout comprendre

L’eau n’est pas toujours potable partout. Même l’eau du robinet peut être, ponctuellement ou habituellement, contaminée. La technologie de traitement par ultra-violet permet de se débarrasser de 99% des microorganismes présents dans l’eau.

Je vous propose aujourd’hui de mieux comprendre la purification ou stérilisation par UV, ses avantages, ses inconvénients et d’apporter des réponses aux questions fréquentes.

Le principe de la purification de l’eau par UV

Les UV, ultra-violets, sont une longueur d’onde que l’on trouve dans le spectre électromagnétique, entre les rayons X et la lumière visible.

On ne peut pas les voir directement, mais ils font partie des ondes lumineuses que nous envoie le soleil : ce sont eux qui causent les coups de soleil… Votre crème solaire est bien anti-UV 🙂

La purification par UV consiste à envoyer des ondes lumineuses invisibles, dont la longueur d’onde est calibrée pour attaquer l’ADN des micro-organismes : 254 nanomètres. Ces ondes ont la capacité de modifier le code génétiques des micro-organismes qu’elles atteignent. Leur ADN / ARN est modifié, et les fonctions de reproduction ne sont plus opérantes. Or, un micro-organisme qui ne peut plus se reproduire ne peut plus se répandre dans l’organisme hôte, et donc devient facilement attaquable et inoffensif.

Les micro-organismes filtrés par les filtres UV

Les filtres UV vont attaquer l’ADN des organismes suivants :

  • Les virus (polio, grippe, virus responsables d’hépatites, virus causant la méningite virale, ou des pneumonies) – y compris SRAS et Coronavirus
  • Les cystes (kystes), qui sont des cellules enveloppées d’une enveloppe épaisse afin d’attendre des conditions de développement adaptées
  • Les salmonelles, susceptibles de provoquer fièvre typhoïde, et salmonellose
  • Certaines bactéries (E.Coli, Choléra, streptocoques, bactéries coliformes, bactéries causant une méningite bactérienne)
  • Les parasites (Cryptosporidium, qui provoque diarhées et pancréatites; protozoaire Giarda intestinal; parasites responsables de la dysentrie)
  • Certains champignons

Les purificateurs d’eau par UV : fonctionnement

Les purificateurs se présentent sous la forme d’un tube opaque à insérer dans l’eau à purifier. L’eau est aspirée dans le tube, à l’intérieur duquel elle recevra les UV émis par une ampoule spécifique dans une gaine de quartz. L’eau pure est récupérée à la sortie du tube.

Il faut donc une alimentation électrique : soit sur le secteur, soit avec des batteries.

Voilà pour le fonctionnement de base. S’y ajoutent des mécanismes de contrôle de flux, des valves, de qualité, d’intensité de l’émission des ondes…

On trouve des purificateurs UV de toute taille : destinés à l’industrie, des désinfecteurs UV domestiques pour la maison, mais aussi des purificateurs portables adaptés au camping par exemple.

Les avantages de la purification de l’eau par UV

  • La désinfection de l’eau par UV ne nécessite aucun produit chimique.
  • C’est une méthode éprouvée : elle est utilisée depuis des décennies par les collectivités locales, les centres de traitement de l’eau, les producteurs d’eau en bouteille…
  • C’est un moyen fiable et efficace (>99,9%) de débarrasser l’eau des virus et microorganismes concernés par cette longueur d’onde.
  • Il n’y a pas de débris, résidus ou de filtre à changer.
  • Les purificateurs portables tiennent dans la poche. Vous pouvez vous en servir pour purifier l’eau d’un hôtel dont vous n’êtes pas sûr de la qualité du réseau ou purifier l’eau récoltée dans une rivière ou une fontaine.

Les limites de la purification par UV

  • La purification de l’eau par ultra-violets s’attaque à tous les organismes disposant d’un code génétique. Si votre eau est polluée par des composants chimiques, radioactifs, des métaux lourds… ou simplement par de la poussière ou du sable, les UV n’auront aucun effet !
  • L’ampoule doit être changée régulièrement. Tout dépend du système : si la purification s’opère dans le réseau d’approvisionnement d’une habitation, on sera sur des lampes qui durent près d’un an. Dans un dispositif portable pour le camping, tout dépend du modèle.
  • Il faut nettoyer le quartz qui entoure l’ampoule
  • Il faut de l’eau assez propre, ou préfiltrer l’eau pour éviter qu’elle ne soit trop sale (des particules en suspension peuvent agir comme un filtre entre les UV et les microorganismes ciblés). La purification par UV est donc complémentaire aux filtres qui utilisent des propriétés mécaniques (filtres à gravité), des charbons actifs des composés chimiques.

Les purificateurs d’eau de voyage

Questions fréquentes sur la purification par UV

La purification de l’eau par UV peut-être donner le cancer ?

Les UV émis par le soleil peuvent donner le cancer, avec en effet le même principe que la purification de l’eau par UV (modification de l’ADN des cellules qui deviennent cancéreuses) .

En revanche, la longueur d’onde utilisée pour purifier l’eau est destinée à toucher l’ADN des microorganismes, différent de celui des humains.

En outre, la désinfection s’effectue dans un milieu clos. Si vous craignez vraiment un cancer avec un purificateur d’eau par UV, il suffit de vous écarter !

Il ne reste pas de trace d’ondes dans l’eau purifiée, cette notion n’a pas de sens. Et l’eau du robinet est purifiée de la même manière, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter à ce sujet.

Quelles sont les normes pour purifier l’eau par UV ?

Les services de santé indiquent la longueur d’onde et l’énergie envoyée.

  • Longueur d’onde : 254 nanomètres
  • Energie : 30 000 millijoules par centimètre carré

La purification UV peut-elle déssaliniser l’eau ?

Non, comme dit plus haut, elle fonctionne en troublant l’ADN des organismes vivants qui ont un ADN sensible à une longueur d’onde spécifique. L’eau salée, c’est de l’eau avec certaines molécules (NaCl) en solution (qui « flotte ») dedans. Les UV sont totalement inutiles.

Les virus sont-ils tués ?

Non, ils sont inhibés dans leur fonction reproductrice.
Mais cela suffit pour purifier l’eau : lorsque leur nombre ne peut plus croître et l’organisme en fait son affaire très facilement. Le souci des micro-organismes c’est leur reproduction exponentielle, et pas leur simple présence. Lorsqu’ils sont en nombre constant, ils sont faciles à combattre.

C’est un peu le même principe que les antibiotiques : ils ne tuent pas les bactéries mais les empêchent de se reproduire (ou limitent leur vitesse de croissance), ce qui permet à l’organisme de les prendre de vitesse avant qu’ils ne se développent. On appelle cela une propriété bactériostatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.