Comment choisir un disjoncteur programmateur pour pompe piscine ?

Pour construire une vraie piscine, il vous faut de la plomberie, de la maçonnerie, mais aussi de l’électricité ! Effectivement, sans cette dernière, votre petite piscine se transformera en une mare ou en un étang. Lorsque vous ne possédez pas les compétences nécessaires dans ce domaine, il vaut mieux faire appel à un professionnel qui se chargera de vérifier l’intégralité de votre circuit électrique, son montage, son fonctionnement, et sa validité. Aujourd’hui, nous vous aidons à choisir le disjoncteur qui conviendra le plus à la pompe de votre piscine.

Disjoncteur de pompe pour piscine : de quoi s’agit-il exactement ?

Le disjoncteur représente un dispositif électrique ou plutôt électromécanique. Dans chaque local où il y a un circuit électrique ou un appareil électrique, le disjoncteur doit obligatoirement être installé dans le coffret électrique.

Il est vrai que ce système fait partie des plus robustes et des plus durables, par contre il présente une lente réactivité. Il reste tout de même mieux que le fusible que vous devez changer à chaque petite panne d’électricité. Quand le disjoncteur s’arrête, il suffit de vérifier dans le coffret électrique et de le réanimer une fois que l’origine de la coupure a été définitivement réglée.

Tout comme dans la salle de bain, la piscine comporte plusieurs volumes :

  • Le volume 0 : les parties intérieures de la piscine ;
  • Le volume 1 : 2 m sur les rebords du bassin et environ 2,5 en hauteur du sol ;
  • Le volume 2 : celui-ci se termine à 1,5 m du volume précédent.

En fonction de cette division, on vous conseille de réaliser les travaux d’installation par un professionnel pour éviter les incidents à l’avenir.

Mise à jour le : 26/11/2021 16:26
2
Promo -36%
Amazon
33.72 52.43
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 26/11/2021 16:26
3
Promo -43%
Amazon
38.03 66.90
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 26/11/2021 16:26

Comment bien choisir un disjoncteur pour une pompe de piscine ?

Le premier élément à prendre en considération lors du choix du disjoncteur pour pompe à chaleur de piscine est la puissance. Vous trouverez l’indication de celle-ci sur la plaque de la pompe, ou alors sur le manuel d’utilisation. Dans le cas où vous ne trouveriez pas l’indication de puissance, il est possible d’utiliser les formules suivantes :

  • Pompe monophasée : P watts = U 230 V x l Amp √ 3 ;
  • Pompe triphasée : P watts = U400 V x l Amp √ 3.

Au démarrage, l’intensité de la pompe est légèrement supérieure à celle de l’indication, ou au résultat de la formule. Il serait donc préférable que vous réglez votre disjoncteur à un ampérage légèrement plus élevé que le résultat que vous obtiendrez. Cela va vous éviter de devoir réanimer à chaque fois votre disjoncteur après une coupure due à une surintensité.

Pour mieux vous éclairer, on vous donne exemple sur une pompe de 1100 watts avec une alimentation électrique monophasée. Le calcul devra se faire comme suit :

  • (P) 1100 watts = (U) 230 V x l Amp ;
  • l = 1100 / 230, soit exactement 4,78 Amp.

Avec ce petit calcul, il est désormais possible de choisir un disjoncteur qui couvrira un ampérage allant de 4 à 6 ampères. En ce qui concerne les courbes, la pompe à chaleur pour piscine est munie d’un compresseur ayant des caractéristiques d’intensité plus ou moins particulières lors d’un démarrage. De ce fait, il est préférable d’opter pour un disjoncteur avec une courbe D qui s’accorde parfaitement à cette limite d’intensité.

Quel est le rôle du disjoncteur de pompe de piscine ?

Pour faire simple, le disjoncteur est une sorte d’intermédiaire entre le courant du réseau général, et celui qui va vers l’intégralité des équipements branchés à lui. Il fonctionne à peu près comme un interrupteur manuel, sauf que celui-ci se déclenche automatiquement. Il est important de savoir que l’intégralité des appareils électriques dans une maison, un local, ou autre, devront obligatoirement être reliés à un disjoncteur. C’est le dispositif idéal pour préserver vos équipements, mais aussi votre famille des éventuels chocs électriques et des échauffements sur des circuits de différentes polarités. Celui-ci s’actionne automatiquement lors d’une surintensité, d’une surcharge, ou alors d’un court-circuit.

Sa fonction principale est la protection des installations électriques, et des personnes du risque de l’électrocution. Sans disjoncteur, il y a un fort risque d’incendie. Justement, ce type d’incendie peut mener à une destruction locale d’un appareil électrique, et qui peut même causer des dégâts bien plus importants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *