Article - Réduction de la vulnérabilité

Face aux risques naturels, la réduction de la vulnérabilité consiste à prendre des mesures pour réduire les conséquences négatives des aléas naturels sur notre société, en agissant de façon :

 

 

  • à réduire la probabilité d’occurrence ou l’intensité des phénomènes. On distingue :

​​​les mesures de prévention qui interviennent à la source pour réduire ou atténuer les phénomènes :  bassin de rétention, restauration de zones humides, forêts de montagne,...
- les mesures de protection qui visent à faire obstacle aux phénomènes vis-à-vis d’enjeux urbains et d’activités. Il peut s’agir de protections collectives (digue de protection par exemple) ou de mesures individuelles (débroussaillage, pose de batardeaux, ...).
 

  • à adapter les enjeux à leur exposition au risque afin de limiter les dommages aux personnes, aux biens et aux activités (renforcement des murs et des planchers dans les constructions existantes en cas de crue, constructions para-sismiques, consolidation des fondations contre la sécheresse, etc.).

Les actions sur les phénomènes naturels sont toujours de portée et d’efficacité limitées : en matière de prévention des risques naturels, et à la différence des risques technologiques, il est difficile d’empêcher les événements de se produire. Cependant les ouvrages de protection collectifs, comme les digues ou les pare-avalanches, n’offrent pas une protection absolue et donnent un faux sentiment de sécurité.

Il faut donc se concentrer sur l’adaptation des bâtiments, ou des activités, à leur exposition aux différents risques naturels. 

Plus d'information sur : http://www.developpement-durable.gouv.fr

 


  

Pour en savoir plus sur l'EPTB Saône et Doubs et sur ses actions de réduction de la vulnérabilité aux inondations

 

 


  

Pour consulter les plaquettes d'informations sur la réduction de la vulnérabilité aux risques d'inondation et sur les diagnostics d'habitations

 

 


 

Cet article a été publié le 20/04/2015

Dernière mise à jour le 07/09/2016